Une académie reservée à l'élite se trouvant sur une île au large des côtes Australienne.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le plaisir de la pluie... [PV Angela]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le plaisir de la pluie... [PV Angela]   Lun 29 Mar - 19:29

    La fin de l'après-midi tirait à sa fin. Il pleuvait encore, de cette même pluie fine, collante et glaciale, qui semblait vouloir s'écouler sans cesse. S'écouler n'était peut être pas le bon terme, lui même aurait dit « suinter laborieusement », ou quelque chose du même style. Il avait plus l'impression de contempler la blessure d'un membre gangréné d'où on tenterait tant bien que mal d'extraire le pus... Certes, ce n'était pas une comparaison bien glorieuse.
    Il avait traversé rapidement l'allée, et malgré les arbres, en était sorti trempé et frissonnant. Sa longue chevelure rendue lourde pour toute l'eau qui l'imbibait n'avait rien à envier à ses vêtements, qui assurément, avaient connu des jours meilleurs. C'est pour cela qu'il c'était arrêté à la buanderie : il n'avait pas le courage de rejoindre l'internat directement même pour se réfugier dans sa nouvelle chambre, encore vide et nue. Il la partageait avec un élève plus vieux qu'il ne connaissait que vaguement, de vue, à qui il n'avait jamais parlé. Ce serait une bonne occasion de le faire, de toute façon, en espérant qu'il ne fasse pas partie de la catégorie prétentieuse. Pour l'instant, néanmoins, cela n'avait pas beaucoup d'importance et il chassât cela de ses pensées.
    Comme à chaque fois qu'il retournait dans l'académie, après des vacances ou lors d'une nouvelle année, il avait fait le tour des bâtiments. C'était, pour ainsi dire, son « rituel ». Comme si il voulait vérifier que chaque chose était à sa place... C'était aussi, juste, une bonne occasion de se dégourdir les jambes. Et il avait retrouvé l'académie inchangée, exactement similaire à ce qu'elle était lorsqu'il était arrivé. Chaque meuble à sa place, lustré, brillant... Ou presque.

    Il se retourna vers l'intérieur de la buanderie. C'était une pièce bien blanche, où les machines à laver s'alignaient bien sagement contre les murs. Elle était bien entendu déserte, mais des empreintes boueuse sur le carrelage étincellant lui indiqua qu'il y en avait déjà eut pour laver leur linge dès le début d'année, depuis le peu de temps qu'elle avait commencé. Ou alors juste un autre malheureux surpris par la pluie... Jetant un coup d'œil dehors, il ne vit aucune éclaircie, et se résigna : il attendrait que la pluie se calme un peu avant d'oser une sortie quelconque. Il n'avait, de toute façon, rien de mieux à faire. Il s'avança donc dans la pièce presque totalement immaculée, et là... Eut un moment de surprise : ils avaient changé les machines à laver.
    Ce n'était pas plus mal, vu que les anciennes commençaient à prendre de l'âge, mais il en ressentit un certain abattement : il lui avait fallut trois ans pour apprendre à se servir de ces machines, et il n'avait guère envie de reprendre l'apprentissage à zéro. Il n'avait jamais eut de problèmes avec la technologie, que ce soit le pilotage d'avions téléguidés, les télécommandes diverses ou variées, ou même un souris et un clavier. Les électroménagers, par contre, semblaient tout à fait hors de sa portée. Il s'avança, et regarda sans entrain tous les boutons qui illuminaient la partie supérieure de la machine. Impossible de définir clairement leur utilité. Il en appuya sur quelque uns au hasard, sans aucun résultat visible, puis abandonna : il choisirait un meilleur moment pour se battre avec les machines à laver, et de préférence un moment où il serait seul, parfaitement sec, et d'excellente humeur. C'est seulement lorsqu'il se tourna vers qu'il remarqua la silhouette qui se tenait à l'entrée, et comprit qu'il n'était plus seul. Et pour une fois, il s'en réjouit : il avait vite reconnu la propriétaire de cette dite silhouette...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Stanford
Elève de 4ème année
Elève de 4ème année
avatar

Messages : 165
Age : 30

Carte d'identité
Chambre n°: 1
♠Relations & co ♠:

MessageSujet: Re: Le plaisir de la pluie... [PV Angela]   Lun 29 Mar - 22:14

    La pluie, cette satanée pluie ! Fine, mais qui mouille incroyablement… Alors qu’elle leur avait offert une accalmie au cours de l’après midi, la pluie s’était remise à tomber quand elle était sur le chemin du retour de la plage. Ses longs cheveux blonds avaient déjà été trempés par la mer et ses pauvres vêtements avaient subit le même sort qu’eux durant le trajet qui séparait la crique de l’école. Lorsque ça avait recommencé à tomber, la jeune femme s’était mit à courir mais malgré cela, elle était trempée comme une soupe. Approchant du bâtiment accueillant les dortoirs, elle entra dans la petite porte se trouvant sur le côté. Celle de la buanderie. Elle retirerait ses vêtements et les mettraient dans un sèche-linge. Mais il y a une chose qu’elle n’avait pas prévue : la présence de quelqu’un. Elle ne pensait pourtant pas trouver une personne dans la buanderie si peu de temps après la rentrée. Mais après tout, le temps maussade et humide s’y prêtait…

    Sa plus grande surprise fut de voir qui était présent. Son cœur manqua un battement. Un corps fin penché sur une des nombreuses machines à laver, une longue chevelure bleue… La surprise peinte sur son visage fut remplacé par un beau sourire. Elle resta silencieuse, le dos appuyé contre la porte de la salle. Le pauvre Ethan semblait perplexe quant à l’utilisation des machines, pourtant cela faisait trois ans qu’il devait les utiliser. C’était vraiment très drôle !

    Tout à coup le jeune homme se tourna vers l’entrée et remarqua enfin sa présence. Angie lui adressa son plus beau sourire et s’approcha de lui. Du bout des doigts elle repoussa les mèches blondes de sa frange qui lui collaient au front, sensation particulièrement désagréable. Elle passa près de lui, frôlant son épaule au passage. C’était le seul genre de petit contact qu’elle s’accordait, petit contact qui faisait frémir sa peau et tout son corps. C’était dur d’avoir des sentiments pour son meilleur ami, et pas de tout repos quand vous devez le cacher à tout le monde, et surtout à lui.

    « Alors, on a des problèmes avec les machines à laver ? Tu as oublié comment t’en servir pendant les vacances ? » Elle posa une main sur l’un des appareils et y jeta un œil. « Ah. Autant pour moi, elles ont été changées. » Elle laissa un petit rire clair échapper de sa gorge et elle s’appuya contre elle.

    Angela posa son regard sur son ami d’enfance. Son ami qui faisait battre son cœur chaque jour et chaque seconde. Un sourire s’étala sur ses lèvres. On aurait dit un chien mouillé et elle ne devait pas être dans un meilleur état.

    « Tu t’es fais piéger par la pluie toi aussi à ce que je vois. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stanford.forumsactifs.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le plaisir de la pluie... [PV Angela]   Mar 30 Mar - 19:18

    Ethan sourit, le sourire qui était le sien, discret et presque imperceptible, mais non dénué de chaleur. C'était ce sourire qui servait de salut, plus que quelques mots inutiles. Elle était trempée, autant que lui même, et cette constatation l'amusa. Ils avaient l'air d'un vieux couple de chat courroucés par la pluie qui venaient se réfugier dans le premier coin sec qui se présentait. Elle le rejoignit et il la suivit du regard, se redressant et abandonnant par la même occasion la machine à laver. Ça lui faisait plaisir de la revoir après les longues vacances, comme tous les autres Golden Star en général. Il avait l'impression de revenir chez lui plus que l'inverse, et d'ailleurs, c'était sans doute vrai : il passait plus de temps ici que « chez lui ».
    Il se tourna vers elle, ce très léger sourire toujours accroché aux lèvres. Il se demanda depuis combien de temps elle l'observait se battre avec la machine, puis décida que, après tout, ce n'était pas très important. Ses premiers mots le tirèrent de sa réflexion, et un petit rire très léger s'échappa de ses lèvres.

    - En fait, je me réjouissait de finalement m'en souvenir. La détrompa-t-il rapidement.

    Il s'arrêta un instant, juste le temps de poser un regard désabusé sur la machine à laver flambant neuve, avant de finir, amusé :

    - Bon, j'ai deux ans pour apprendre à utiliser celles-ci...

    Quoique, à voir tous les boutons qui décoraient la dite machine, il doutait fortement que deux ans soient suffisants. D'ailleurs, il ne voyait même pas comment elles s'ouvraient, et mortifié, préféra juste chasser cette préoccupation de son esprit. Il se contenterait de faire au hasard comme il l'avait toujours fait au moment voulu. Il leur tourna le dos, tournant à nouveau les yeux vers sa plus vieille amie, et un petit sourire vint à nouveau illuminer ses traits. Finalement, la pluie n'avait pas que des inconvénients : ainsi, il était sûr de ne pas voir débarquer qui que ce soit. Il glissa un regard dehors, où elle tombait toujours. Elle ne semblait ne jamais vouloir s'arrêter, glissant mollement du ciel. C'était ce genre d'averse longue et vague qu'il détestait tout particulièrement. Sans parler que c'était toujours après les pluies de ce genre que les mille-pattes commençaient à infester les pelouses, comme apparus de nul part, bien que ce ne soit pas bien important, je vous l'accorde. Tournant à nouveau les yeux vers Angela, il confirma :

    - En effet. Elle choisit toujours les mauvais moments pour tomber, n'est ce pas ?

    Comprenez par là : les temps libre qu'il voulait passer dehors. Il est bien connu que lorsqu'on est forcé à rester confiné dans une pièce, il fait toujours un temps radieux. Par contre, quand on a quelques heures devant soit, c'était plus rare. Ethan n'était pas défaitiste ou fataliste, néanmoins, et il préféra voir le bon côté de la pluie, bien qu'à ses yeux, ils soient plutôt rares.
    Chassant ces pensées relativement futiles de son esprit, il redirigea son attention sur son amie, et avec un léger sourire, s'enquit :

    - Alors, tu as passé de bonnes vacances ? J'espère que je ne t'ai pas trop manqué.

    Bien entendu, il plaisantait. Bien qu'il soit très proche de la jeune fille, il ne pensait pas que ces quelques semaines de séparation puissent vraiment être assez longues pour qu'il en vienne à lui manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Stanford
Elève de 4ème année
Elève de 4ème année
avatar

Messages : 165
Age : 30

Carte d'identité
Chambre n°: 1
♠Relations & co ♠:

MessageSujet: Re: Le plaisir de la pluie... [PV Angela]   Mar 30 Mar - 21:06

    Le constat de son ami quant au fait qu’il avait deux années pour apprendre à utiliser les nouvelles machines fit rire la jeune femme. Un petit rire clair comme du cristal et doux comme la caresse d’une brise. Elle tourna légèrement la tête pour observer le cadran de la machine avec toutes ces touches et ces boutons. C’est vrai qu’il allait falloir s’y habituer, mais en général il suffisait de simplement lire ce qui était noté. La voix d’Ethan résonnant à ses oreilles la tira de la contemplation de l’appareil et la ramena à la réalité. Approuvant les paroles de son ami, elle hocha la tête en jetant un coup d’œil par la fenêtre. La pluie ne semblait pas décidée à se calmer et, comme il le disait, elle tombait toujours au mauvais moment. Vous pouvez être sur que si vous avez cours un superbe soleil brillera dans le ciel sans aucuns nuages aux alentours mais si vous avez du temps libre… là ce sera une toute autre histoire ! Comme aujourd’hui où le temps s’en était mêlé.
    Laissant son regard azur se promener vaguement sur le visage d’Ethan, elle se dit que la pluie n’était pas si mal tombée ce coup-ci. Comme elle tombait de plus en plus fort, elle avait forcé la jeune femme à venir se protéger dans la buanderie. Et en prime, elle s’y retrouvait seule, avec Ethan. Son cœur se réchauffa doucement et son visage s’éclaira d’un doux sourire. Puis elle vit que les lèvres de son ami bougeaient, lui demandant s’il lui avait manqué. Angie força son sourire à rester en place. Elle savait qu’Ethan plaisantait…

    *Oh si tu savais… Si tu savais comme tu m’as manqué… *

    Le cœur de la jeune femme se serra dans sa poitrine, elle avait l’impression qu’elle gelait de l’intérieur. Un frisson la parcouru.

    « Pour les vacances, oui c’était plutôt sympa ! On s’est bien marrés, du moins Maman, Nate et moi. Tu te doutes bien que Papa a passé tout son temps au téléphone… » Un soupir s’échappa de ses lèvres. « Bien sûr que tu m’as manqué. » dit-elle en lui adressant un clin d’œil.

    Elle n’avait pas mentit, elle avait allégé le poids qui lui pesait en faisant passer la vérité sous une couche de rigolade, mais elle n’en pensait pas moins. Angela n’avait cessé de penser à lui. En même temps, quand ne pensait-elle pas à lui ? Ce qu’elle pouvait se détester quand pensait comme cela…

    « Et moi, je t’ai manqué un peu au moins ? » pour agrémenter ses paroles, elle arbora une petite moue de chien battu.

    Angela passa ses mains entre ses cheveux et sa nuque puis leva les bras de façon à soulever sa longue et lourde tignasse qui, trempée, pesait une tonne et se collait aux parties de son corps que ses vêtements ne couvraient pas. Les dits vêtements, eux aussi, collaient de façon désagréable à la peau de la jeune femme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stanford.forumsactifs.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le plaisir de la pluie... [PV Angela]   Mer 31 Mar - 18:06

    Elle avait un rire agréable, comme un carillon de cloches aux notes pures, légères et cristallines. Un rire assez contagieux, d'ailleurs, et il se surprit à sourire, en la regardant. Oui, finalement, la pluie n'avait pas que des mauvais côtés. Par exemple, si il ne pleuvait pas à cet instant, il était presque sûr qu'un petit groupe d'admirateurs et admiratrices serait déjà à leur recherche, les aurait peut être même déjà trouvés ? Là, tant qu'elle tomberait, ils auraient un moment de calme dont il ne pouvait que se réjouir.
    Si le sourire d'Angela faiblit lors de ses derniers mots, il ne le remarqua pas, bien que son regard doré soit posé sur elle. Il écouta attentivement sa réponse, et son sourire s'évanouit à la mention de son père et du téléphone. Il comprenait très bien ce que ça pouvait être, son propre géniteur passant le plus gros de son temps à ce même genres d'activité. Il se souvint que, plus jeune, les absences de son père lui avaient parfois pesé, bien que ce soit passé depuis. Elle compléta finalement sa phrase, et son demi-sourire revint se poser sur ses lèvres, l'amusement revenant aussitôt.

    -Bien sûr, pas qu'un peu ! Je n'ai cessé de penser à toi. Avoua-t-il en lui souriant, plaisantant à moitié.

    Ce n'était pas totalement faux. Il avait bel et bien pensé à elle durant ces vacances, autant en se disant que telle ou telle chose lui plairait, ou juste pour se rappeler de tel instant... Il était difficile d'amputer totalement de sa pensée sa meilleure amie pendant une aussi longue période, et il n'avait pas essayé.
    Au loin, le tonnerre gronda vaguement, semblable aux échos menaçants d'un fauve en colère, et son regard s'envola par la fenêtre. La pluie tombait toujours. Les nuages couvraient le ciel aussi loin que son regard pouvait porter, grisâtres mais sans cesse plus sombres tandis que l'après-midi s'approchait de sa fin. Eh bien, songea-t-il, quel temps merveilleux.. Le temps parfait pour commencer une nouvelle année, en somme. Avec la température qui allait avec, plus froide au fur et à mesure que l'humidité et le déclin de jour se chargeaient se rafraîchir l'atmosphère. Avec ses vêtements encore trempés, la morsure du froid commençait à devenir plus désagréable et il grimaça, l'unique reproche muet qu'il adressa au ciel pour ses caprices. Un regard vers son amie lui apprit que ce n'était guère plus agréable pour elle. L'orage, tout juste perceptible au loin, semblait néanmoins se rapprocher, et il finit par proposer :

    -Tu veux rentrer ? Je n'ai pas l'impression que la pluie va se calmer de sitôt.

    Et, assurément, il ferait plus chaud et plus sec là bas. Néanmoins, il n'avait guère envie de braver la pluie morne qui s'écoulait dehors. D'ailleurs, ce n'était pas vraiment désagréable, la buanderie, comme endroit, quand elle était ainsi déserte. Si le jour ne tombait pas déjà, il n'aurait pas même proposé d'en partir. Il pourrait rester, à vrai dire, mais se demandait si Angela, elle, n'avait pas plutôt envie d'un endroit chaud et sec que d'un endroit glacé, humide, mais tranquille. Ainsi, il attendit sa réponse, son regard légèrement pensif posé sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le plaisir de la pluie... [PV Angela]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le plaisir de la pluie... [PV Angela]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Partie de plaisir
» [Texte] La pluie
» Praline douce caniche moyen 10 ans SPA DE PLAISIR (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stanford Academy :: Hors RP :: Corbeille-
Sauter vers: